Les imprimeurs

 

   Michel Bon, imprimeur de métier et de goût, a commencé par l'imprimerie en taille-douce. Pendant vingt-cinq ans son atelier a travaillé pour les artistes, réalisant livres et estampes, dans le XIIIe arrondissement de Paris. Il y a aussi créé avec des amis une maison d'édition, la librairie Croulebarbe, qui a publié plusieurs ouvrages mariant textes et images, couleur et beaux papiers. Cheyne éditeur au Chambon-sur-Lignon l'a ensuite employé comme chef typographe et conducteur de presses.

   Nathalie Rodriguez a longtemps pratiqué la gravure, la peinture et l'imprimerie avant de s'intéresser au Moyen-Orient et à la langue arabe et de partir dans la voie des bibliothèques. Devenue conservateur, elle a travaillé dans des bibliothèques spécialisées, et y a fréquenté de près livres et imprimés anciens et modernes, orientaux comme occidentaux. Depuis quelques années elle exploite les logiciels de traitement de l'image et de mise en page électroniques, pour les mettre au service de la typographie classique et des désirs de la clientèle.

   Au début du XXIe siècle, ils ont décidé de rassembler leurs forces et leurs passions pour fabriquer des objets imprimés dans la ligne de la tradition typographique, mariant création et préservation de cette technique séculaire et en voie d'extinction. A la recherche d'une imprimerie encore en activité en Bourgogne, ils l'ont trouvée... en Charente-Maritime, à Rochefort-sur-Mer.

La rencontre de la Charente et de l'Océan, fontaine de la Place Colbert